EMPOWERED MADAMES : DORINE BOURNETON, 1ÈRE FEMME HANDICAPÉE PILOTE DE VOLTIGE AU MONDE !



INTRO DE LA SÉRIE

A travers mon travail de photographe de portrait entre Paris et New York,

je suis amenée à rencontrer beaucoup de femmes (et d'hommes) qui ont chacune

des personnalités uniques et inspirantes à leur manière.

Avec le challenge des récentes semaines (confinement dû au Covid19 à New York), je m'aperçois que ce qui me manque et me drive le plus, est de rencontrer les personnes

que je photographie: avoir ce moment privilégié ou je découvre

leurs histoires, leurs challenges, leurs projets.. pour ensuite

créer des portraits forts et 'vrais'.

Après chacun de mes shootings photo, j'ai toujours un RUSH d'énergie

suite aux discussions et à l'inspiration partagée dans le studio.

En ces temps uniques, j'ai eu envie de partager avec vous ce coup de boost

à travers cette série de blog "Empowered Madames' car comme il est dit:


"Empowered women empower women".








DORINE BOURNETON



QUI EST DORINE


J'ai recontré Dorine la toute première fois il y a 6-7 ans alors que moi-même j'évoluais dans un domaine extrêmement différent que celui de la photo de portrait... ! Et malgré toutes ces années, Dorine et sa force tranquille, son énergie communicative, à la fois hyper puissante et emplie de sérénité sont restées avec moi et j'ai toujours eu envie que nos chemins se recroisent de nouveau.


Ils se sont recroisés en Juillet dernier pour cette séance de portraits et avec Dorine nous nous sommes quittées en nous lançant le pari de réussir à la faire venir à New York ou je suis actuellement basée ... car c'est l'un des rêves qu'elle a sur sa liste.








Avant de lui donner la parole en toute simplicité et franchise , vous pouvez découvrir son histoire incroyable à travers le téléfilm "Au-dessus des nuages" diffusé sur TF1 le 9 Novembre 2020, il est visible en Replay.

Cet article paru dans le journal 20Minute retrace aussi très bien son parcours hors-norme.


Et enfin, Dorine a écrit son histoire dans le livre "Au dessus des Nuages".












Et sans plus attendre, voici les conseils hyper inspirants de Dorine.

De quoi vraiment nous booster: Elle nous montre et nous prouve que dans la vie, quand on veut, on peut, malgré toutes nos peurs et hésitations!


(Toutes nos excuses pour le son qui manque de douceur, mais cela n'enlève pas la valeur incroyable de ce que Dorine partage avec nous !)








DANS TA VIE PRO ET EN GÉNÉRAL, QUELLES ONT ÉTÉ TES PLUS GROSSES PEURS ET COMMENT AS-TU RÉUSSI À LES SURPASSER ?


Ma plus grosse peur, c'est quand, pour la première fois, je suis montée dans un avion de voltige, et que j'ai fait de la voltige et des loopings. J'ai eu un accident d'avion à 16 ans et j'avais tellement entendu parler de ces histoires d'accidents liés à des voltigeurs qui pilotaient de matière très brutale... étant trop brusques sur les commandes et pouvant même parfois casser une aile ou perdre une gouverne.


J'avais du coup la peur incontrôlable de me crasher à nouveau et de mourrir.


Arriver à maîtriser cette peur ne s'est pas fait en un claquement de doigts: ça s'est fait petit à petit, en ayant déjà le courage d'y aller malgré tout, et en laissant de côté mes émotions et essayant de ne pas les écouter, même si elles étaient vraiment présentes.


Je peux vous dire que j'avais vraiment la boule au ventre, mais j'y suis allée quand même parce que je savais que j'avais plus à y gagner en y allant, qu'en restant sur mon fauteuil roulant et en restant devant la télé, sur mon canapé. J'avais plus à y gagner en dépassant mes peurs.


C'est en fait une expérience que j'ai déjà eue auparavant puisque j'ai eu mon accident d'avion et je suis quand même devenue pilote en reprenant les commandes d'un avion.

Mais, voilà, c'est finalement maîtriser ses émotions.



Je dirais même que le courage, ce n'est pas quelque chose d'inné, mais c'est quelque chose qu'on acquiert. Il faut l'entrainer.

Dorine Bourneton femme pilote en fauteuil










Y A-T-IL UNE CHOSE QUE TU TE CROYAIS INCAPABLE DE FAIRE MAIS QUE TU AS TOUTEFOIS RÉUSSI ?


Quelque chose que je me croyais vraiment incapable de faire: c'est de prendre la parole en public.

On dit souvent que prendre la parole public, c'est un peu comme une petite mort... On est sous stress et moi je suis plutôt timide! La première conférence que j'ai donnée, je la connaissais par coeur, j'étais dans un stress incroyable. C'était un peu comme quand j'ai fait mon premier vol solo de voltige, j'ai ressenti le même stress. Et véritablement, je me croyais incapable de pouvoir évoluer dans ce domaine ...mais encore une fois, je me suis accrochée et aujourd'hui c'est devenu mon activité professionnelle !

film au dessus des nuages












QUEL CONSEIL DONNERAIS-TU À QUELQU’UN QUI EST PERDU(E) AU NIVEAU CHOIX DE CARRIÈRE ET DE VIE ?


Une chose qui est fondamentale, c'est de s'écouter et d'être aligné(e) avec soi même.


Par exemple, moi, pourquoi je voulais devenir pilote?

Je voulais devenir pilote parce que mon père était ambulancier et donc il allait sauver des vies. Il transportait des personnes accidentées, malades, il allait au secours des gens et dans un sens il utilisait l'ambulance comme un outil.


Et moi qui avait vous le goût de l'aventure, le goût de l'exploration, qui avais envie d'aller à la rencontre des autres, je me suis dit que l'avion serait un outil formidable pour justement aller à la rencontre des autres et venir en aide aux autres. Et pourquoi je me voyais pilote ? Parce que je voulais transporter du fret par exemple, transporter des médicaments, transporter des médecins pour aller secourir les populations qui vivent dans des endroits éloignés et inaccessibles en voiture.


Et quand j'ai eu mon accident d'avion, ça aurait pu me décourager, mais en fait non, j'ai trouvé du sens à justement reprendre les commandes d'un avion parce que j'ai été alignée avec moi même, avec mes envies, avec ce que j'avais envie de faire, avec ce qui me correspondait.


Quand les médecins m'ont dit que je ne pourrais jamais devenir pilote professionelle,et bien je n'ai simplement jamais voulu y croire, je voulais vraiment faire ce que j'avais envie de faire.


Dorine Bourneton femme pilote d'avion









EST-CE QUE TU AS DES MOMENTS OU TU ES FATIGUÉE ET DÉMOTIVÉE ? QU’EST CE QUE TU FAIS DANS CES MOMENTS POUR TE REMETTRE SUR UN CHEMIN POSITIF ?


Les moments où je n'ai pas envie, ce n'est en fait jamais le matin, c'est le soir... après des journées à avoir courru à droite, à gauche, je suis épuisée en général. Je me sens parfois démotivée à ce moment là parce qu'en fait je n'ai surtout plus d'énergie, j'ai tout puisé, j'ai tout donné.

Et donc quand ce moment là arrive, en journée ou en soirée, c'est là ou je prends appui sur mon équipe, mes amis, mes amis pilotes, mes amis pilotes en fauteuil, mon ami Guillaume...


Je prends appui sur les autres et c'est comme ça que je me repose et que je me remotive. J'ai besoin des autres, j'ai besoin de mon entourage. J'ai besoin du regard des autres pour avancer.

Dorine femme pilote fauteuil








EST-CE QUE TU REGRETTES DES DÉCISIONS (PRO OU PERSO) ? QU’EST CE QUE TU AURAIS FAIT DIFFÉREMMENT ?

J'ai beaucoup de regrets parce que quand j'étais plus jeune, j'étais extrêmement timide, je n'osais pas... je n'osais pas me mettre en avant.... et je pense que de manière générale, j'aurais pu faire encore plus de choses si j'avais osé.


Mais il m'a fallu acquerir en fait une certaine maturité, pour arriver à ce fameux entraînement dont on parlait tout à l'heure.


Aujourd'hui, pour moi, tout est plus facile mais il m'a simplement fallu du temps.








QUELLE EST TON ACTIVITÉ ’SELF CARE’ PRÉFÉRÉE ? TON MOMENT PRÉFÉRÉ ?

Je pratique le yoga en cours collectif au moins une fois par semaine, et parfois à la maison aussi en complément. Le yoga, c'est ce qui m'a permis d'acquerir un équilibre intérieur, une certaine écoute, et c'est aussi ce qui m'a fait devenir une bien meilleure pilote.







QUEL A ÉTÉ TON MOMENT LE PLUS FORT JUSQU’À PRÉSENT ?

Le moment le plus fort de ma carrière, c'est quand j'ai volé au Bourget lors du plus grand salon aéronautique du monde en 2015. Là, officiellement je devenais la première femme handicapée au monde pilote de voltige. Et puis c'était une journée ou j'étais parmi les maestros du ciel, les pilotes de chasse, les meilleurs pilotes de la planète et c'est aussi là que je me suis sentie appartenir à une grande famille .... à cette belle famille de pionniers qui m'a toujours inspirée.

Je m'étais fait cette promesse qu'un jour, j'arriverais à faire changer le regard porté sur moi assise sur ce fauteuil, et j'y suis arrivée ce jour-là... c'était un moment que j'attendais vraiment.

film au dessus des nuages femme handicapée